COUPS DE CŒUR » Elles (ils) écrivent...

Mon coeur cet assassin

Publié le 27-04-2008
Mon coeur cet assassin
L'amour je ne sais qu'en dire, je ne sais qu'en penser, c'est pas important tout ça du moment qu'on le ressent, le reste n'a aucune importance.

Est-ce que le coeur peut prendre des décisions objectives?

Bien sure que non! Il en est incapable !

Pourtant c'est lui qui nous plonge dans cet océan de sensations contradictoires; le désir, l'amour, l'enthousiasme des tous premiers instants, des premiers regards, des premiers sourires....On le glorifie pour tout ça et c'est nous qu'on juge lorsqu'on réagit à toutes ses tentations.

C'est notre faute! On aurait pu se retenir, s'abstenir! On a un cerveau, on peut prendre des décisions objectives nous contrairement à lui, n'est-ce pas?  Mais si le coeur s'arrêtait de battre, le cerveau n'irait pas loin!?

Je déteste mon coeur pour tout le crédit qu'on lui accorde et pour toujours payer à sa place. Je ne veux pas aimer, non merci! J'ai déjà donné.

 J'étais objectives jusque-là et pourtant j'ai coulé, à cause de lui, un regard a suffit pour me jeter dans sa prison dorée et ses plaisirs empoisonnés.

Pourquoi on jugerait un innocent? Je n'ai rien pour le mériter. Que dois-je faire?  Dois-je résister ou alors céder et à ses caprices m'abandonner???

Mon coeur me guide, m'entraîne et je ne peux l'ignorer, comment peut-on résister à ses appels incessants échapper? C'est lui qui nous fait vivre, il peut se retirer à sa guise, nous tuer et ainsi se venger.

Oui ! Lui cet innocent qui nous prend la main pour nous montrer le chemin du plaisir ....nous fait ensuite regretter.

Ce coeur là est le début de tous les chagrins, à chaque fois qu'on le suit il finit par nous laisser sur le bord, dans un coin isolé et abandonné. Il nous fait pleurer, il nous fait faire une et milles folies et vous dites  que ce monstre ne peut pas décider pour nous?!!

Mon coeur cet assassin, me transporte à sa guise, de port en port il  me déguise, il me tue, c'est mon pire ennemi mais je ne peut lui résister..

Et c'est ainsi que mon histoire a commencé, sur un port on se promenait lui et moi sur le quai, il me consolait et soignait la blessure qu'il m'avait fait...

Cet article est proposé par : Sayari Jihene

Autres articles que vous pouvez aimer