COUPS DE CŒUR » Elles (ils) écrivent...

Les différents stades de l'amour...

Publié le 12-02-2008
Les différents stades de l'amour...
Qu'arrive-t-il lorsque notre imagination se heurte à la réalité ?

Toutes les relations amoureuses évoluent selon un processus repérable.
La première phase est celle du romantisme, de l’enthousiasme, celle où l’on tombe amoureux. La deuxième représente une période d’ajustement où illusion et réalité se rencontrent, la phase finale elle est de l’amour mûr et durable. Dans notre quête d’amour, la première chose que nous recherchons tous est la sensation exquise d’excitation et d’idéalisation dans notre rapport avec l’autre : c’est le romantisme. S’ensuit un sentiment de fusion, de ne faire qu’un avec l’autre, un sentiment de gaieté et de passion et même des moments d’extase. Lors de cette phase, nous étendons les frontières de notre moi pour y inclure l’autre. Nous avons l’impression de l’avoir connu depuis toujours, et pourtant nous nous émerveillons de le découvrir, chaque jour, nouveau. Le romantisme inclut les trois désirs fondamentaux : de fusion, de valorisation et de joie de vivre. Il existe un temps d’innocence ou les vertus de l’être aimé sont amplifiées et occupent le premier plan. Ses imperfections ou ses manies ennuyeux occupent l’arrière-plan et peuvent même paraître incroyablement séduisants. Le radin devient « un homme libéré qui partage les dépenses en toute égalité ». Celui qui est renfermé devient « fort et mystérieux ». Sans aucun doute, l’amour romantique est une des grandes expériences et aventures de la vie. Mais, comme le reste, il y a toujours un revers à la médaille. Le romantisme, et ses effets enivrants porte en lui les germes de traumatisme psychologiques et inévitables. Que se passe-t-il lorsque nous introduisons ces désirs inconscients, ces besoins et ces espérances immenses, dans des relations amoureuses ? Qu’arrive-t-il lorsque notre imagination se heurte à la réalité ?

 

Cet article est proposé par : Sonia CHENITI

Autres articles que vous pouvez aimer