COUPS DE CŒUR » Elles (ils) écrivent...

Les revenantes

Publié le 20-03-2014
Les revenantes
Tiens ! Tiens ! Tiens ! Quelqu’un qui pense à moi ?

« 39714 »14
***********
« Les revenantes »
*****************

 Tiens ! Tiens ! Tiens !
Quelqu’un qui pense à moi ?
Et il s’est souvenu
Que je suis vivant encore ?

 *** 

J’avoue que mon cœur est plein d’émoi
Et je rends grâce au Créateur de mon sort.
Mais j’ai gardé quand même la foi
Sans avoir fait aucun tort !

***

J’étais si bien en bonne compagnie
J’ai accepté d’épouser la bonne cause
Subitement, un jour, j’étais banni !
Et moi qui ne pensais qu’offrir des roses !

***

A ceux que j’aime depuis mon nid
Je n’ai pas cherché trop à savoir la cause
Pour laquelle il m’a semblait avoir été maudit !
Voilà qu’un jour, je me suis vu en pause !

***

Sans savoir pourquoi j’ai été interdit
Sans chercher j’étais en bas de la clause.
Il m’a semblait pourtant que j’étais applaudit
Et puis sont venus des jours moroses.

***

Où j’ai senti qu’on me répudie
‘’Il s’est bien passé des choses’’ ?
Qui m’avaient laissées étourdies
Après tout je me suis dit OK ! Je me repose !


Le « Hammam » désire que je me sacrifie
Mais j’ai vite trouvé à faire autre chose
Ma « Muse » que j’adore  toujours me sourit
Me disant « fainéant » Hédi ! Tu oses !?

***

Te ramollir pour celles qui t’on trahit ?
Tu as pourtant aimé ces belles-dames pour la cause
Sans arrières pensées…j’étais bien hardi
‘’Mettre la main dans la main ? C’est quelque chose

***

Pour mettre ‘debout’ un journal qui rebondit
Pas un jour j’ai manqué de respect ou autre chose
Qui porte atteinte à ce qu’on étudie !
Voilà que je reçois de belles ‘echymoses’.

***

Depuis ma mise à ‘côté’…J’ai pas compris
Pour quelle raison …on s’oppose ?
A mes écrits qui pourtant sont reverdis
D’un claquement de doigt, la porte était close!

***

Je n’ai jamais connu vos noms ‘acquis’ 
Et puis je me suis dit :*Tant pis j’ai eu ma dose !
Il est temps que je m’éloigne de l’utopie
Il me reste des amis qui me défendent de rester morose

***

Et délaisser celles qui sont ‘factices’ !
Ecrire …C’est à l’ankylose que cela prédispose
DIEU Merci ! Je suis pieux et loin d’être impie
J’ai continué alors à expérimenter ma ‘sauce’ !

***

Toujours avec plaisir sans aucun répit
Je ne suis plus jeune pour certaines choses
J’ai aimé ! J’ai été aimé ! Des regrets que j’ai subits
Bientôt les « vers » se vengeront  et de moi disposent


***

Il y en a qui diront que j’étais bavard
Comme une pie !
Mais pour le plaisir que j’ai eu !
Je dirais à l’univers entiers

« UN Gros MERCI » ! NABLI Hédi ; Paris 19/03/14.

************************

Cet article est proposé par : Hédi NABLI - Paris 19/03/14

Autres articles que vous pouvez aimer