COUPS DE CĹ’UR » Elles (ils) Ă©crivent...

Les balloniers

Publié le 15-05-2013
Les balloniers
La politique et la religion vont-elles de pair ? Par Youssef CHAHED

La politique et la religion vont-elles de pair ?

Afin d’attirer les innocentes voix parfois naïves, pauvres comme les fleurs carnivores qui attirent les abeilles à la recherche d’un délictueux pollen, ils ont brandi le Livre Saint. Ils ont évoqué la religion. Ils ont été des ballonniers dont le présent gonflé de mensonges s’éclate au moindre contact avec l’infime épine. Ils ont promis le paradis. Ils ont traité tous ceux qui ne partagent pas leurs idées de mécréants.

Nombreux les fidèles qui leur ont fait confiance, les ont pris pour modèle de loyauté, de justice et de fidélité aux principes de la religion pensant que jamais ils ne mentiront, voleront, gaspilleront, trahiront, n’agiront contre les percepts de l’Islam.

- Ils ont menti. Ils mentent encore et encore.
- Ils ont volé les voix, le scrutin. Ils volent encore et encore.
- Ils gaspillent les richesses du pays, s’enrichissent et appauvrissent les pauvres et la classe moyenne encore et encore.
- Ils trahissent leurs frères, leurs sœurs, les enfants, les citoyens, tous ceux qui ont vu en eux la couleur de l’espoir.
- Tout en se revendiquant pieusement religieux, rigoureusement pratiquants, ils n’ont de la religion que l’aspect et le mimisme. Ils se sont égarés en cours de route. Ils ont perdu le nord ou plutôt l’est, la direction de la Mecque.

Pour mener à bien, vers le bon sens, vers des horizons prometteurs, pour rassurer toutes les âmes vivantes tunisiennes et étrangères qui ont le plein droit de vivre paisiblement, en toute quiétude, joyeusement dans ce beau pays, il faut absolument choisir afficher sur son front sa conviction religieuse ou son appartenance politique.

Jamais on ne peut être un bon musulman et un excellent politicien à la fois. La politique pousse souvent au mensonge.
Malheureusement un politicien est forcé de vendre le rêve qui ne se réalise pas souvent. Il se trouve fréquemment dans des situations ambiguës, obligé de démentir ses détracteurs en argumentant mensongèrement.

Qu’ils cessent donc de se moquer de ce peuple, de le prendre hautainement pour un peuple naïf et ignorant, de se présenter comme les messagers de Dieu, les seuls ayants droit d’allouer les billets pour le paradis.

Ils ont menti sur leur passé. Ils mentent au présent du matin au soir. Ils mentiront encore pour garder le pouvoir, appliquer une doctrine inventée par des fous d’ailleurs, imposer, propager une idéologie, une philosophie sans fondement, contradictoire, déconcertante et destructrice de l’union nationale.
Ils entachent, nuisent à l’image de la religion.

Cet article est proposé par : Youssef CHAHED