COUPS DE CŒUR » Elles (ils) écrivent...

1- Le Temps passe...

Publié le 28-10-2012
1- Le Temps passe...
Et personne ne se presse !

« 39058 »

********
1 - Le Temps passe
Et personne ne se presse !
******************
 
Un Vingt-trois s'en va !
Un Vingt-trois arrive !
Sans nous laisser le choix
Entre la Paix et la dérive !
***
Alignés comme des 'oies'
La plus jeune est chétive.
Sommes-nous esclaves d'une Roi
Dont l'humeur est maladive ?
Plus personne ne le croit
Qu'il garde sa salive !
***
Se prenant pour un pacha
Ses décisions sont explosives !
Comme celles d'un bouddha
Qui blanchît ses gencives.
Qui dit qu'il était un 'renégat'
Ses amours sont furtives
Va savoir « Pourquoi » ?
Il est tout le temps sur la défensive.
***
Aiguisant ses griffes pour le combat
Il croît qu'il a une tête 'pensive'
Remémorant bien des dégâts !
Un jour elle deviendra explosive
Il nous inonde des ses crachats.
Ses disciples élaborent des lois 'subversives'
Qu'il soumet avec éclats !
***
Un « Vingt -Trois » arrive !
Un « Vingt - Trois s'en va!
Il fallait qu'on l'écrive
Pour savoir où on va ?
***
Mettons-nous à table,
Pour discuter du passé
Hélas IL est lamentable
En plus du temps qui nous agressait !
***
Si nous commençons par le commencement
Afin d'analyser celui qui nous 'berne'
Il a l'Art de nous embobiner brillamment
Comme ceux que l'on voit dans les westerns !
***
 
Les dossiers s'empilent comme des billets de banque
De visu, les affaires, aussi !
Des braves 'sbires' se planquent
Sentant qu'ils sont 'indécis' !
***
L'eau manquant dans certaines régions
Des concitoyens boivent de celle des 'marécages' !
En pleine pollution, ils font légions
La vie est bien triste dans certains villages.
***
La faim tue les enfants et les personnes âgées.
La maladie s'infiltre un peu partout.
Des braves gens voient qu'il n'y a rien de changé.
Il y en a qui perdent la boule, et deviennent fous !
***
Sans ressources aucunes, comment ils font
Alors ? Pour subsister avec leur 'malheur' ?
Inutile de chercher ce qu'il y a au fond
De leur regard, ils disent ce qu'ils ont sur le cour !
***
Ne parlons pas de la pluie et du beau temps,
Cela n'intéresse plus personne.
Il y a des priorités qui depuis longtemps
Traînent ! Nos gouvernants sommeillent et ronronnent !
***
Un « Vingt - Trois » arrive !
Un « Vingt  - Trois » s'en va !
Il fallait qu'on l'écrive !
Pour savoir où on va ?
***
Le temps passe mais nos ''illusions'' restent
Rien de nouveau sous l'horizon!
Nos ''Ordures'' dans les rues 'empestent'
Qui a tort ? Qui a raison ?
***
Des braves gens veillent sur notre hygiène
Habillés d'une façon 'lamentable' ?
Travaillant sans 'gants' nous font de la peine !
En plus d'une tenue ''innommable''!!
***
Des charrettes si lourdes si pesantes
Tirées jadis par de 'bêtes' bien faibles.
Aujourd'hui, c'est l'homme qui subit cette ''honte''
En bousillant ses vertèbres !
***
Sans pour cela reconnaître ses services
Souvent oublié par la haute sphère !
Il est clair que son 'administration' s'en fiche
De ses semblables elle n'a que faire !
***
S'il lui arrive de faire un accident ?
Ce 'brave' citoyen est 'hypocritement' perdu !
Lui, sa femme et ses enfants
Sa cause n'est jamais entendue !
***
Par tout temps on voit ce bonhomme rouler
Pressé de faire la propreté comme il faut !
S'il arrête de travailler, sa vie est chamboulée
A nos rues, il fera défaut !
***
Il ne demande pas d'augmentation de salaire
« Il demande juste une paie adéquate ! »
A ce qu'il prodigue comme efforts sur cette terre
Vivant dans des taudis qu'il exploite !
***
La plupart de nos routes sont impraticables
Les enfants vont nu-pieds à l'école !
Leurs bêtes sont beaucoup mieux dans l'étable
Mais, eux souffrent de teigne et de la vérole !
***
La ''Santé Publique'' les ignore complètement
Avec leurs parents, ils n'existent pas non plus !
Ne venez pas nous parler ''honnêtement''
De vos chiens qui ont des puces ?!
***
Boire ! Manger ! Se distraire!
Ce n'est pas à la portée de tout le monde !
En « Haut » on dit qu'ils ont trop à faire
Sans se soucier de la rue qui ''gronde'' !
***
Quant à ceux qui sont partis pour ne plus revenir,
On en parle à peine avec respect !
Qu'est-ce qu'on a fait pour ces vénérés ''Martyrs'' !
Régler des 'problèmes' concrets ??
***
Hedi Nabli
Ecrivain -Poète
Paris - Aubervilliers
Le 23 Octobre 2012-10-27
 
******************
(Suite./.39059 - Lire)
**********

Cet article est proposé par : Hédi NABLI - Ecrivain - Poète

Autres articles que vous pouvez aimer