COUPS DE CŒUR » Elles (ils) écrivent...

55ème Anniv de la République

Publié le 27-07-2012
55ème Anniv de la République
Attawafaq, coordination, harmonie…

« 38022 »
******
ATTAWAFAQ , COORDINATION
*******************************
« HARMONIE »
**************

 
55ème Anniversaire de la République
****************************
(Mercredi 25 Juillet 2012)
***********
 
Avec « Attawafaq », la Coordination dans l’Harmonie
Une ‘trilogie’ que nous devons respecter toujours,
Notre « Belle Tunisie »sera rajeunie
Nous lui offrons notre indéfectible ‘Amour’ !
***
Je ne sais pourquoi j’attendais « impatiemment »
Ce jour où mon cœur battrait davantage
De joie d’émotion et de nobles sentiments,
Souhaitant entendre la « voix » de nos Sages ?
***
Ce jour est arrivé ! Sans ‘pompe’ aucune
Un jour ordinaire comme les autres ;
Croyant qu’on a effacé bien des ‘lacunes’
Et voir le sourire sur les visages des apôtres !
***
Curieusement, je me suis levé de bonne heure
Toilette faite bien hâtivement !
Puisqu’on nous annoncé qu’à neuf heures,
Les « Trois Grands »vont discourir ‘sérieusement’!
***
D’une heure à l’autre, cela n’a plus d’importance,
La pendule ne nous tiendra pas rigueur.
Comme d’habitude, on ignore les coïncidences.
Tant pis si cela nous fait mal au cœur !
***
Bref ! Le moment ‘fatidique’ est annoncé.
Il y avait grand monde sous la ‘’coupole’’
Quand le signal est avancé
Comme un bien fait d’une ‘’Obole’’ !
***
Il pleuvait des mots inattendus
Et la ‘vérité est souvent bien triste’ !
Bien de situations s’avèrent confondues
Il n’y a pas là un travail d’artiste !
***
« L’avalanche » attendue est plutôt décevante.
Faisant état de ce qui se passe dans ‘l’Etat » !
Parfois des situations déconcertantes
L’accumulation faisant un gros tas !
***
Voyant voir maintenant l’atmosphère !
Dehors et dedans, est bien ‘’inhabituelle’’ !
D’habitude, le mot circulait comme dans une ‘poudrière’
Pour voir se remplir, rues et ruelles !
***
La plus grande avenue de notre Capitale,
L’Avenue Habib Bourguiba est tristement vide !
On ne voit pas grand monde qui cavale
Passent de temps à autre, des touristes et leur guide !
***
Que se passe-t-il Dieu Tout puissant ?
Où est notre jeunesse si ‘fervente’ ?
Où sont nos dirigeants aux discours ‘fracassants’?
Où est la population qui d’habitude, si effervescente ?
***
C’est alors que quelque chose me serre le cœur !
Ce n’est pas normal, ce « laisser-aller » !
Je n’ai pus vraiment retenir mes pleurs,
C’est « Grave » cette situation qui déplaît !
***
Nous fêtons notre « 55ème Anniversaire de la République »
Dans une ‘nonchalance’ indésirable ;
Dans les rues semi- vides, pas de réplique,
Pas de gestes ni de mots regrettables !
***
Mais qu’est-ce qui se passe Grand Dieu ?
Où est notre ‘enthousiasme’ légendaire
Pour lequel le monde ouvre de grands yeux
Que faut-il donc essayer pour le refaire?
***
Je ne vois là qu’une mise en garde ‘urgente’
A respecter et dont il faut tenir compte « sérieusement »
Car il y a une certaine ‘colère’ latente
Qui risque d’éclater « douloureusement » !
***
Nos « acquits » post-révolutionnaires sont fragiles
Que de temps perdu dans d’inutiles « tergiversations »
A la crié, par des entourloupettes ‘mercantiles’
Des groupes qui s’éloignent de toute ‘civilisation’!
***
Nos « martyrs » à qui nous avons fait la promesse
De mener à bon port notre bateau sur une mer houleuse
Nous regardent, avec une grande tristesse
Priant pour nous de trouver une issue ‘heureuse’ !
***
Que la conscience de quelques –uns ‘perturbateurs’
Laissent travailler les hommes dignes de foi,
La Politique n’est pas un jeu de « Footballeurs »
Elle nécessite sérieusement le respect de la « LOI »
***
Il y va de l’Avenir de notre « Belle Tunisie »
Dont la Terre est encore humide de sang !
Eloignons nous surtout de toute « hypocrisie »
Et de gaspiller un temps précieux, ‘menaçant’ !
***
Gardons quand même le sourire et soyons « Civils »
La route est longue et donnons-nous la main
Pour réaliser bien des rêves forts utiles
Afin de nous réjouir de bon cœur ces ‘lendemains’ !
***
Essayons de ne pas décevoir la génération future
A qui nous devons laisser des bases solides
De lui laisser en héritage des ‘’éclaboussures’’
De certaines plaies atones et fétides !
***
Il est surtout de notre devoir d’espérer toujours
A des jours meilleurs, à un Avenir réjouissant
Dans la « Paix, le Bonheur, et l’Amour ! »
Et de ne plus avoir du mauvais sang !

*************
Hédi Nabli
Poète-Ecrivain
Paris-Aubervilliers
Mercredi 25 juillet 2012
 ****************
 

Cet article est proposé par : Hédi NABLI - Ecrivain - Poète