COUPS DE CŒUR » Elles (ils) écrivent...

Proverbe

Publié le 24-06-2009
Proverbe
"Vivant, il aurait voulut une datte, mort, on lui en suspendit un régime" !

Les proverbes populaires sont, le plus souvent comme la morale dans les fables, la conclusion soit d’une courte histoire, soit d’un « mah’al chahed »

 
Voici un exemple de proverbe rattaché au récit qui lui a donné naissance : l’un ne se comprend pas parfaitement sans l’autre.
 
Il était une fois un étranger émigré, ne possédant et ne connaissant que le Dieu compatissant et éternel.
 
Passant près d’un jardin, il vit des régimes qui pendaient aux palmiers comme des lustres d’or.
 
Il eut envie d’une de ces dattes, mais il ne put l’atteindre. Triste et dépité, il passa son chemin.
 
Epuisé de faim et de fatigue, il tomba râlant.
 
Vint à passer le propriétaire du jardin :
« Qu’as-tu ? lui demanda-t-il.
-  Je suis un étranger, je désire une datte de ces palmiers qui sont dans le jardin près duquel je viens de passer. »
 
Le propriétaire alla couper un régime pour le lui apporter. Il était encore en chemin que l’étranger mourrait. Quand il rejoignit l’homme, il le trouva mort.
« Par Dieu, dit-il, je suspendrai ce régime à son tombeau ! »
 
Le proverbe en est resté :  « vivant il aurait voulu une datte ; mort, on lui en suspendit tout un régime ! »
MORALE : Que de gens ont besoin d’une petite chose et ne peuvent l’obtenir ; quand le besoin en est passé, ils en trouvent plus qu’ils ne voudraient.

Cet article est proposé par : Sonia CHENITI

Autres articles que vous pouvez aimer