PORTRAITS » Elles sont à la une...

Ismahane LAHMAR

Publié le 11-06-2013
Ismahane LAHMAR
Entretien avec la scénariste / réalisatrice du film « N’importe quoi »

Ismahane LAHMAR, jeune réalisatrice franco-tunisienne du film documentaire « MON 14 » prépare actuellement des projets cinématographiques différents avec entre autre « N’importe quoi », un court métrage dont le sujet traite d'une jeune fille qui veut se marier à tout prix. Un projet ambitieux pour lequel elle est en tournage. Précisons que pour ce deuxième film fiction, Ismahane LAHMAR est scénariste mais aussi réalisatrice et que « N’importe quoi » est produit par Audimage. Un film dont la phrase d’accroche est “Tell me ladies how much are you ready to pay and how far are you ready to go to have your lover fall in love with you ?”, ce qui fait en VF… “Dites-moi mesdames, combien êtes vous prêtes à payer et jusqu’où êtes vous prêtes à aller pour que votre bien-aimé tombe amoureux de vous ? » ;-)

 

1 - Avant de nous parler de votre nouveau film, pouvez-vous nous en dire plus sur vous et sur votre parcours ?

Je suis née à Paris, j’ai passé ma petite enfance en Tunisie, élevée par mes grands parents jusqu’à l’âge de 8 ans et suis retournée à Paris où j’ai fait le reste de mes études jusqu’à mon master en réalisation audiovisuelle que j’ai obtenu à New York. En 2009 à New York, j’ai réalisé mon premier court métrage « On Your Grave » qui a reçu le prix du meilleur scénario au « Festival Génération Court » parrainé par M. Luc Besson et a aussi été sélectionné au « Festival de Chicago ». De retour à Paris, j’ai travaillé sur des formats courts comme des séries web et des clips vidéos. En 2010, j’ai commencé l’écriture de mon premier long métrage « Al Yasmine » scénario sélectionné à l’atelier des projets au « Festival de Carthage ». « Al Yasmine » a aussi gagné le « Dubaï Film Connection » et été sélectionné par « Sud écriture » pour une aide à la réécriture. En décembre 2011, alors que je voyage en Tunisie avec ma productrice afin de travailler sur le scénario, je me retrouve en plein soulèvement : les prémices de la révolution.
Plus question alors de réaliser un film de fiction car la révolution offre des sujets à traiter dans l’urgence. Je réalise donc un premier documentaire court « Enti Essout » commandé par l’ONU, et « Mon 14 » financé par USAID. Je travaille avec la chaine lybienne « Al Assima » pour qui je réalise notamment un clip sur la révolution libyenne. Aujourd’hui je reviens sur « Al Yasmine » et je finis la Post-prod de « N’importe Quoi », mon nouveau court métrage.

 

Galerie Photo de l'article

    Ismahane LAHMAR Ismahane LAHMAR Ismahane LAHMAR Ismahane LAHMAR

    Ismahane LAHMAR Ismahane LAHMAR Ismahane LAHMAR Ismahane LAHMAR Ismahane LAHMAR Ismahane LAHMAR

Cet article est proposé par : HAMMAM-ENSA