ACTUS » Bon à savoir

Appui de l'Union européenne à l'éducation, l'enseignement supérieur, l'emploi et la formation professionnelle en Tunisie

Publié le 09-08-2014
Appui de l'Union européenne à l'éducation, l'enseignement supérieur, l'emploi et la formation professionnelle en Tunisie

19,3 MILLIONS € POUR LE SECTEUR EDUCATIF ET L’EMPLOI DES JEUNES EN TUNISIE

La Commission européenne a procédé au paiement de la troisième et dernière tranche du programme d'appui à l'éducation, la formation professionnelle, l'enseignement supérieur en lien avec l'employabilité des jeunes diplômés (PEFESE) d'un montant de 19,3 millions €.

Doté d'une enveloppe totale de 65 millions €, dont 61,3 millions d’appui budgétaire sectoriel et 3,3 millions € pour des activités d’assistance technique, le programme PEFESE soutient les réformes mises en oeuvre par le gouvernement tunisien en matière d’éducation et de formation. Il occupe une place importante dans la coopération actuelle entre l’Union européenne et la Tunisie et vise à l’amélioration de l’efficacité des systèmes d’éducation, de la formation professionnelle et l’enseignement supérieur.

Ce programme est une suite logique des appuis apportés par l’Union européenne aux réformes du secteur éducatif tunisien depuis les années 2000, qui avaient permis l’ouverture de ce secteur au monde de l’entreprise et l’amélioration de l’adéquation entre formation et emploi.

Il comprend trois grands axes : qualité et gouvernance, système d’information et d’orientation, employabilité et partenariats. Les grands défis du PEFESE sont l’amélioration de la qualité de l’enseignement, la synergie et la complémentarité entre les sous-secteurs du système éducatif ainsi que le renforcement de la dimension régionale.

Il s’agit à travers les réformes soutenues d’améliorer l’employabilité des jeunes et de soutenir la stratégie nationale de lutte contre le chômage, sujets particulièrement importants dans le contexte socio-économique tunisien actuel.

 

Pour en savoir plus http://www.employabilite.tn/ 

Cet article est proposé par : Samia BOULARES (EEAS-TUNIS)