ENFANTS » Ados

Sprays de chlorure d’éthyle

Publié le 08-04-2013
Sprays de chlorure d’éthyle
Vigilance produit dangereux

Nous avons été alertés sur le fait qu’un phénomène potentiellement dangereux tendait à se développer chez certains élèves des collèges et lycées. Il s’agit du détournement de l’utilisation d’un produit appelé Chlorure d’éthyle, un analgésique topique en spray en vente libre en pharmacie.

Le chlorure d'éthyle est un agent de refroidissement de la peau, destiné à apaiser les douleurs des sportifs en cours de compétition.
Il semblerait que, profondément inhalé, ce produit puisse entraîner un état d’euphorie voire quelques hallucinations. Certains élèves rapportent même que « ça fait planer »... En tout cas beaucoup en ont déjà entendu parler et certains enfants l’appellent même déjà « le chlorure ».
Nous devons impérativement rester vigilants et mettre en garde nos enfants contre la dangerosité potentielle de ce produit volatil utilisé à mauvaise escient.

 
Que se passe-t-il ?
Selon les spécialistes, lors de l’inhalation d’une substance volatile, de grandes quantités de produits chimiques pénètrent dans les poumons. Les produits chimiques passent ensuite du sang au cerveau, où ils peuvent endommager et tuer des cellules cérébrales. Mais les substances volatiles peuvent tuer et ce même dès la première fois (arrêt respiratoire, augmentation du rythme cardiaque, arrêt cardiaque…).
L’effet des substances volatiles durent en général quelques minutes, à moins que la personne ne les inhale à répétition. Si on parle parfois d’un effet stimulant, il est possible de se sentir étourdi, d’avoir des difficultés à marcher ou même de s’évanouir. Il n’est pas rare non plus d’avoir des maux de tête, des nausées et des vomissements.  Si les substances volatiles sont en grande partie évacuées de l’organisme par l’expiration, le reste peut provoquer des dommages graves et irréversibles aux organes vitaux (cerveau, reins, cœur, foie…).

Une vigilance extrême reste de mise.
 


Et pour en savoir plus…
Le chlorure d'éthyle est  utilisé pour l’anesthésie locale de la peau et pour la cryothérapie pour traiter un bon nombre d’indications (lésions fermées causées par le sport, traitement immédiat de contusions, spasmes musculaires, distorsions, cryothérapie en cas de tuméfactions, douleurs de muscles, entorses, irritations de la gaine synoviale tendineuse, troubles de ligaments articulaires).
L’effet vapo-réfrigérant est atteint par le processus de pulvérisation (le Chlorure d’Ethyle - préalablement liquéfié par compression - s’évapore), et le froid ainsi produit provoque une réfrigération, et, par conséquence, l’insensibilité ou un allégement de douleur des parties de la peau traitées du tissu superficiel.
Il existe différents types de sprays comme le chlorure d'éthyle (Walter Ritter, Gebauer…).

Cet article est proposé par : HAMMAM-ENSA

Autres articles que vous pouvez aimer