COUPS DE CŒUR » Livres - DVD - CD

L'habitation tunisienne

Publié le 12-03-2009
L'habitation tunisienne
Hommage à Victor Valensi

Plus qu’une série de planches photographiques représentant des morceaux choisis de l’harchitecture de l’habitation tunisienne, cet ouvrage est celui d’un architecte, Victor Valensi, qui situe son oeuvre dans le prolongement d’une autre architecture, qui propose, à sa façon, une réponse à la question du lien, entre tradition etmodernité.

L’habitation tunisienne semble être au coeur d’une actualité architecturale d’où la poésie tend à disparaître, où la tradition reste réidiée, la modernité importée, la pensée tronquée, la pratique mécanisée.


La Presse en parle... 
------------------------------------

Edition - L’habitation tunisienne : hommage à Valensi
Alya - Journal La Presse 

En matière d’édition, la fidélité est une belle chose. Et rendre hommage à un ouvrage épuisé ou disparu  en le rééditant, quitte à l’actualiser par un texte, des annotations ou des compléments d’illustrations est une démarche qui honore l’éditeur qui l’entreprend.
 Et qui le place dans la relève d’une mémoire à entretenir. Alif, les éditions de la Méditerranée vient de donner l’exemple en rééditant un portfolio L’habitation tunisienne  que Victor Valensi avait édité en 1928.
Ce livre, paru à l’origine aux éditions Charles Massin, entrait dans une collection de l’art régional.
Valensi vécut de 1883 à 1977 et laissa de nombreuses traces en Tunisie où il fut un des architectes les plus prolifiques de son temps.
La sélection présentée par Valensi — et très fidèlement respectée, bien sûr, — propose « de présenter aux techniciens  ainsi qu’aux amateurs quelques reproductions choisies parmi les constructions les plus intéressantes de la ville de Tunis et de ses environs», annonçait Valensi dans son programme d’intention qui concluait son introduction par de vibrantes recommandations. «Il serait nécessaire qu’une vaste documentation soit établie, que l’architecte et le décorateur s’effacent devant l’archéologue, que l’artisan commence par copier servilement les exemples du passé pour que l’assimilation des traditions anciennes s’effectue peu à peu».
Et cette injonction est toujours de mise de nos jours.

Mais il faut le signaler, elle a été en partie suivie. Valensi présente de nombreux palais et demeures dont les photographies d’époque révèlent la décrépitude.

Nombre d’entre eux ont été restaurés, réaménagés, réhabilités et ont retrouvé leur splendeur d’antan.

L’éditeur Alif  a tout respecté dans cet ouvrage, y compris les taches d’humidité des photos vieillies de Jean Rallo, photographe à Tunis.
Il a néanmoins introduit sa contribution, en ajoutant une préface de l’architecte Olfa Meziou. Celle-ci cerne avec pertinence la dialectique — et l’ébauche de réponse — que soulève cet ouvrage : «Plus qu’une série de planches représentant des morceaux choisis de l’architecture de l’habitation tunisienne, cet ouvrage est celui d’un architecte qui situe son œuvre  dans le prolongement d’une autre architecture, qui propose à sa façon une réponse à la question du lien, entre tradition et modernité».

La problématique, ma foi, est toujours d’actualité.

Cet article est proposé par : ALIF EDITIONS

www.alifeditions.com

Autres articles que vous pouvez aimer