COUPS DE CŒUR » Livres - DVD - CD

Yassine Brahim ou comment être ministre sous la révolution - d'Anissa Ben Hassine

Publié le 05-11-2014
Yassine Brahim ou comment être ministre sous la révolution - d'Anissa Ben Hassine

Ce livre vient inaugurer une pratique inédite : suivre un homme de pouvoir, un ministre en plein exercice, en train d’accomplir sa tâche au quotidien. Non pas, comme le veut l’usage, interroger un ministre, reconstituer ses journées, réarranger son agenda, reprendre son parcours, croiser les bons témoignages à son propos, voire embellir ses mémoires. Non, il s’agit d’être là, ici et maintenant, « en live », de ne pas le lâcher d’une semelle, de noter les petits faits et les grands événements, les rituels, les manières, les colères, les accidents, les mots d’esprit, les éclats et les émerveillements. Tout. Et avec son consentement.

Au lendemain de la Révolution, échaudé par une tradition politique -et médiatique- qui a tant cultivé l’équivoque et les faux-semblants, il fallait que plus rien ne nous échappe. Désormais le pouvoir est à nous, à nous tous. Redonnons au mot ministre son sens originel : la charge d’exécuter une tâche pour le service de quelqu’un, d’accomplir le dessein d’autrui.Nous le savions, l’étymologie latine est intraitable : ministre vient de minister (serviteur), dérivé de minus, « mineur ». L’arabe wazîr, évoque poids, charge et assistance. Nous n’en demandions pas tant !

Nous nous sommes adressés à nos nouveaux gouvernants, des volontaires,jeunes et fringants. Yassine Brahim, à la tête de deux grands ministères,le Transport et l’Équipement, dont l’envergure et la dimension sociale n’échappent à personne, n’a pas hésité à dire oui. Sans réserve. « Sportif » à tous points de vue, performant jusqu’au bout, il respectera les termes du challenge, même dans les moments les plus difficiles, où une réserve aurait été compréhensible voire justifiée. On pouvait le suivre partout et le rapporter.

Anissa Belhassine, cheville ouvrière de cette oeuvre, l’a accompagné. Elle a su, avec intelligence et entregent, tout noter, tout observer, capter les heures, dresser les bons portraits, individuels et collectifs, et les placer sous leur vrai jour.

Cet article est proposé par : Cérès