ACTUS » Humeurs, Vie quotidienne...

Les femmes : une remède à la crise financière

Publié le 23-10-2008
Les femmes : une remède à la crise financière
Les entreprises qui avaient un fort taux de féminisation ont mieux résisté aux tourmentes des marchés

Quelle ne fut pas notre surprise de voir dans la rubrique Economie & Finances du journal Le Monde du Jeudi 16 Octobre 2008 un article intitulé « Ecofrictions - Les femmes, antidote à la crise boursière » et ce n’est ni une blague ni l’œuvre d’une féministe invétérée !!!

 

C’est en fait le constat fait suite à une étude très sérieuse menée par Michel Fer­rary, professeur en gestion de res­sources humaines à la Business School du Ceram (Ecole supérieu­re de commerce à Nice-Sophia Antipolis) sur quarante gran­des entreprises françaises (dont 35 du CAC 40). L’étude de l’évolution du cours de Bourse des actions de ces entrepri­ses pendant la période du 1er Janvier au 10 octobre 2008 a montré que les entreprises qui avaient un fort taux de féminisation ont mieux résisté  aux tourmentes des marchés boursiers.

Plus une entreprise compte de femmes - et de femmes cadres en particulier ­dans ses effectifs, moins son cours de Bourse a baissé depuis le début de l'année.


[…] Ainsi, AIcatel Lucent, qui, mal­gré le passage de l'Américaine Pat Russo comme PDG. a le plus bas taux de féminisation (8,68 %), a aussi vu son cours de Bourse s'effondrer. Tandis que LVMH, qui a l'encadrement le plus féminisé (55 %) a vu le sien progresser de 9,32 % durant la période.

Certes, on dira que le secteur joue, que celui du luxe a peut-être moins souffert que d'autres, qu'en outre LVMH est la proie de 'rumeurs propices à une hausse de son cours ...

Mais le constat reste vrai au sein d'un même secteur. Celui de la banque, en particulier. BNP Paribas, qui a le mieux résis­té au krach, depuis le début de l'an­née, a le taux de féminisation de son encadrement le plus impor­tant des banques françaises. Inver­sement, le Crédit agricole, dont le cours a chuté de 50,41 % sur la période, a le taux de femmes cadres le plus faible. […]

 

Cet article est proposé par : HAMMAM-ENSA

Autres articles que vous pouvez aimer