ACTUS » Humeurs, Vie quotidienne...

Pour la suite du monde : Vivons VERT

Publié le 09-03-2009
Pour la suite du monde : Vivons VERT
Après tout, une terre, on en a qu'une !

Pour la suite du monde, de grâce : Vivons VERT !...

Dans une maison “écolo” on trie ses ordures : pour que les journaux deviennent peut-être des matériaux insonorisants, les pots de cornichons de la laine isolante, les pneus usés, des tapis. Et on fait son compost, on a un sac pour ses emplettes, on achète les aliments “bio” en vrac, des vêtements aux friperies et on utilise du papier recyclé pour se moucher comme pour écrire. Les murs sont peints au latex, plus doux que l’huile pour l’environnement, les meubles sont récupérés ou faits de plastic composite, de carton ondulé ou de panneaux d’aggloméré qui ménagent les forêts.... Cadres de carton, boîte aux lettres d’aluminium recyclé, accessoires de bois trouvé... Et quoi encore... Une foule de trucs permettent de préserver l’eau, le feu, l’air et la terre... de vivre vert quoi!

En voici quelques-uns:

L’eau : l'économiser et éviter de la salir.
Un robinet qui dégoutte gaspille entre 60 et 100 litres d’eau par jour... (si c’est l’eau chaude qui dégoutte: imagine ton compte d’électricité à la fin du mois...)Ça prend 5 minutes pour remplacer une rondelle d’étanchéité... .
La machine à laver utilise environ 68 litres d’eau par lavage... un lave-vaisselle jusqu’à 180! Donc: je remplis la laveuse avant de laver... Le réservoir de la toilette contient entre 18 et 28 litres d’eau. J’évite de chasser l’eau pour un bout de “kleenex” et je réduis le volume d’eau en plaçant dans le réservoir une brique ou un bidon de plastique rempli de gravier ou de sable. Je rince la vaisselle dans un bac et non sous le robinet. Je ne laisse pas l’eau couler inutilement pendant que je lave les légumes, que je me savonne les mains ou que je me se brosse les dents. Je nettoie l’extérieur avec un balai au lieu du jet d’eau (à moins que je pense dîner par terre). J’installe une gouttière et je récupère ainsi l’eau de pluie pour arroser le potager et les fleurs.

Le Feu: gare aux émanations nocives...
Beau et romantique, le feu de cheminée chauffe la maison mais produit des particules, des polluants cancérigènes, des oxydes d’azote, du monoxide et bioxide de carbone. Evacués à l’extérieur de la maison ces vapeurs contribuent à l’effet de serre.

L’air: préservons la fragile couche d’ozone !
Les chlorofluorocarbones (CFC) seraient les principaux responsables de la destruction de la couche d’ozone. Ils servent d’agent propulseurs dans les bombes aérosol et sont utilisés pour la fabrication de produits polystyrène.

À éviter : Les aérosols, les produits polystyrènes (vaisselle, boîtes d’oeufs, barquettes où l’on dispose viande, fruits et légumes...).
En conduisant moins vite on réduit sa consommation d’essence et de dioxyde de carbone... quand on peut : on covoiture, on marche ou on utilise le vélo..
On ne brûle pas d’huile chargée de métaux lourds et on ne la jette pas non plus dans les poubelles ou les égoûts (Certains commerçants récupèrent les huiles usées... les vieilles batteries aussi)

La Terre: ne pas l’encombrer d’ordures ni l’abîmer de pesticides.
Si on habite à la campagne, on fabrique son compost, on retire les mauvaises herbes à la main ou en sarclant, en enlevant les insectes manuellement ou avec un jet d’eau (pendant qu’on arrose), en aspergeant les plantes d’un mélange fait de 1% de savon et de 99% d’eau pour éliminer mouches blanches, pucerons, punaises et autres indésirables.

A titre d'exemple, iI se jette chaque année au Québec près de 1 123 000 tonnes d’emballages non biodégradables ! (honte à nous) Les bébés canadiens utilisent 1,7 milliards de couches de papier par an ! On remplit 100 000 camions à déchets par an de choses “prêtes-à-jeter”! Ay ay ayyy... ça fait sursauter ?

 

Galerie Photo de l'article

    Pour la suite du monde : Vivons VERT Pour la suite du monde : Vivons VERT Pour la suite du monde : Vivons VERT

Cet article est proposé par :

Autres articles que vous pouvez aimer