ACTUS » Humeurs, Vie quotidienne...

Pour que Djerba redevienne Djerba la Douce et non plus Djerba la M_ _ _ _...

Publié le 15-09-2014
Pour que Djerba redevienne Djerba la Douce et non plus Djerba la M_ _ _ _...

Lettre ouverte au président de la Tunisie, à certains ministres et certains secrétaires d'Etat d'une expatriée amoureuse de la Tunisie

Djerba, le 15 septembre 2014

A l’attention de Monsieur le Président de la Tunisie Monsieur Moncef Marzouki
A l’attention de Monsieur le Chef du gouvernement  Monsieur Medhi Jomâa,
A l’attention de Monsieur le Ministre de l’intérieur, Monsieur Lotfi Ben Jeddou
A l’attention du Ministre de l’équipement, de l’aménagement du territoire et du développement durable Monsieur Hedi Larbi,
A l’attention du Ministre de  la santé Mohamed Salah Ben Ammar,
A l’attention du Ministre de la jeunesse, des sports, de la femme et de la famille Monsieur Sabeur Bouatay,
A l’attention de Monsieur le Ministre de l’agriculture Lassaad Lachaal,
A l’attention de Madame la ministre du tourisme Armel Karboul,
A l’attention du Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’équipement, de l’aménagement du territoire et du développement durable Monsieur Mounir Mejdoub,
A l’attention de la Secrétaire d’Etat auprès du Ministre  de la jeunesse, des sports, de la femme et de la famille Madame Neila Chaabane Hammouda,
Liste non exhaustive


Monsieur le président,
Madame et Messieurs les Ministres,
Madame et Monsieur les Secrétaires d’Etat,

 

Ma position d’expatriée Française (donc étrangère) vivant à Djerba depuis 2 ans, et connaissant la Tunisie depuis un peu moins de 20 ans (en majorité Hammamet), ne me permet nullement de vous contacter.

Si j’ose cet affront, c’est que je vis, au jour le jour auprès de vos concitoyens Djerbiens, cette catastrophe sanitaire et écologique sans précédent sur l’île et sur la Tunisie qui sera touchée d’ici peu d’années si rien n’est fait.

En conduisant ma fille à l’école publique ce matin, j’ai cru être en Syrie ou autre pays vivant le chaos total, comment avez vous tous pu laisser cette catastrophe annoncée, criée depuis des mois et des années par votre peuple se passer ainsi ?

Est-ce le fait d’être à Tunis qui vous empêche d’ouvrir les yeux et les oreilles, face aux complaintes et aux pleurs de vos concitoyens ?

Est ce la peur de ne pas réussir cet énorme chantier ?

Ou est ce tout simplement le manque d’intérêt qui vous rend tous immobiles ?

Pourtant, parmi vous certains ont des mères, des pères, des frères, des sœurs, des enfants ou tout autres membres de la famille ou amis qui vivent cette catastrophe, la révolution vous aurait tous rendu égoïstes à ce point ?

Cet article est proposé par : Caroline Marie Cheikh

Autres articles que vous pouvez aimer

Galerie Photo de l'article

    Pour que Djerba redevienne Djerba la Douce et non plus Djerba la M_ _ _ _... Pour que Djerba redevienne Djerba la Douce et non plus Djerba la M_ _ _ _...