ACTUS » Humeurs, Vie quotidienne...

Le monde à l’envers…

Publié le 03-10-2012
Le monde à l’envers…
Mais où allons-nous ?

Début Septembre 2012, une jeune femme de 27 ans a eut le malheur de croiser la route de trois policiers à Aïn Zaghouan, un quartier situé à quelques dizaines de kilomètres du centre ville de Tunis sur la route de la Marsa. La jeune femme a été violée par deux des trois policiers qui ont « fait leurs affaires » pendant que le dernier neutralisait et volait son compagnon. Le couple porte plainte mais contre toute attente, la jeune femme se retrouve accusée par le juge « d’atteinte à la pudeur et aux bonnes mœurs » !!!  Cette accusation fait suite à la déposition des deux violeurs présumés qui affirment avoir surpris le couple dans une « posture indécente ».
Un délit passible de 6 mois de prison…

Si les trois policiers mis en cause et placés en détention préventive, encourent de lourdes peines s’ils sont reconnus coupables, le juge chargé de l'instruction a tout de même décidé mardi 2 Octobre d'inculper la plaignante  et selon son avocate, « d'obscénité ostentatoire préméditée »* 
On nage en plein délire, c’est le monde à l’envers !!!

La victime est coupable
Dans la vision de certains rétrogrades et à en croire le jugement, dans l’esprit de bon nombre de hauts responsables, si une femme est violée, c’est forcément qu’elle a provoqué donc qu’elle est en tord. CQFD : -(
Mais quel est le message ? Femmes restez chez vous ? Femmes couvrez-vous ? Messieurs, le champ est libre, faites votre marché… si une femme vous plait et bien faites votre affaire ???
Mais qui sont ces hommes qui ne peuvent pas parler ou croiser une femme sans lui sauter dessus ?
Qui sont ces hommes qui ont un sexe à la place du cerveau ???
Les indécents, les obsédés, les obscènes, les grands malades ne serait-ce pas plutôt ceux qui sautent sur tout ce qui bouge dès qu’ils voient un peu de chair ?

On ne peut pas oublier non plus l’agression cet été, mi-Août à Bizerte d’un élu d’origine tunisienne (élu régional PS dans la Sarthe - France) qui s’est fait rouer de coups par une bande de salafistes car il se promenait en compagnie de sa femme et de sa fille de 12 ans qu’ils ont jugé « trop dénudées ».
Qui sont ces hommes qui sous prétexte de religion se croient tout permis ?
Mais qui sont ces rétrogrades qui veulent couvrir les femmes soit disant pour les protéger ?
Les religions ne nous invitent-elles pas à respecter l’autre ? A être tolérant avec l’autre ?  
 
Mais où va le monde ? Où va notre Tunisie ?
Si c’est ça la nouvelle Tunisie, la démocratie, il est temps d’en changer.
De toute façon, tant que les charges contre la plaignante ne seront pas abandonnées et que les policiers ne seront pas condamnés, nous avons du souci à nous faire pour nous et pour nos filles.
Heureusement les associations féministes, la ligue tunisienne pour la défense des droits de l’homme ainsi que de nombreux collectifs comme la « Coalition pour les Femmes de Tunisie » (15 associations tunisiennes regroupées autour de la défense et la promotion des droits humains pour garantir l'égalité de genre et la citoyenneté, lire) ainsi qu’une bonne partie de la société civile veillent au grain et ne laisseront rien passer.
Restons vigilants pour que le monde et la Tunisie repartent dans le bon sens.
 

En illustration ci-dessous une caricature vue sur
http://www.debatunisie.com le Blog de Z


* La jeune fille violée devenue accusée, lire.

Galerie Photo de l'article

    Le monde à l’envers…

Cet article est proposé par : HAMMAM-ENSA

Autres articles que vous pouvez aimer