SANTÉ & FORME » Actus, Nouveautés...

Semaine mondiale de la vaccination 2015 - Combler les lacunes et parvenir à l'équité en matière de vaccination en Tunisie

Publié le 23-04-2015
Semaine mondiale de la vaccination 2015  -  Combler les lacunes et parvenir à l'équité en matière de vaccination en Tunisie

La Semaine mondiale de la vaccination, célébrée cette année du 24 au 30 Avril 2015, vise à promouvoir l’utilisation des vaccins pour protéger les personnes de tous les âges contre la maladie.

D'après l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé, "la vaccination est largement reconnue comme l’une des interventions sanitaires les plus efficaces et ayant l’un des meilleurs rapports coût/efficacité. Elle permet d’éviter de 2 à 3 millions de décès par an et protège désormais les enfants non seulement contre des maladies pour lesquelles des vaccins existent depuis de nombreuses années, comme la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la rougeole, mais aussi contre des maladies comme la pneumonie et la diarrhée à rotavirus, deux des principales causes de mortalité pour les enfants de moins de cinq ans".

Aujourd’hui, grâce à des vaccins nouveaux et sophistiqués, les adolescents et les adultes peuvent être protégés contre des maladies potentiellement mortelles comme la grippe, la méningite et certains cancers (col de l’utérus et foie).
Dans le monde, cependant, un enfant sur cinq échappe encore à la vaccination, en 2013, on estime que 21,8 millions de nourrissons n’ont pas reçu des vaccins salvateurs. Les raisons sont notamment un approvisionnement insuffisant en vaccins, un manque d’accès aux services de santé, et un manque d’informations exactes sur la vaccination et un soutien politique et financier insuffisant (Source OMS).

Combler les lacunes en matière de vaccination
Certaines vaccinations comme celle contre le pneumocoque sont assez coûteuse. Elle se fait en ville aux frais des parents et/ou avec l'aide de certaines mutuelles, ce qui la rend insuffisante. Les enfants vaccinés en privé représentent moins de 20% du total des enfants tunisiens.

Des études épidémiologiques sur les pneumococcies entreprises chez l'enfant tunisien, mesurent les incidences, la gravité et les coûts qu’engendrent les pneumococcies. Des études bactériologiques sont également entreprises. Un dossier bien documenté déposé au près du ministère de tutelle pourrait donc induire l'introduction de ce vaccin contre le pneumocoque dans notre calendrier national de vaccination. En attendant, les pédiatres, conseillent vivement à toutes les mamans de rajouter au calendrier vaccinal habituel le vaccin contre le pneumocoque à partir de 2 mois.

La Semaine mondiale de la vaccination 2015 sera le signal d’un effort mondial, régional et national renouvelé en vue d’accroître la sensibilisation des communautés et la demande de vaccination, et améliorer les services de vaccination.

La campagne de cette année aura pour thème « combler les lacunes et parvenir à l’équité en matière de vaccination », comme indiqué dans le Plan d’action mondial pour les vaccins. Ce Plan, approuvé par les 194 États Membres de l’Assemblée mondiale de la Santé en mai 2012, définit un cadre d’action qui doit permettre d’éviter des millions de décès d’ici 2020 grâce à l’accès universel aux vaccins.

En savoir plus... Calendrier de vaccination état des lieux (Source : Ministère de la Santé Tunisien)

Cet article est proposé par : HAMMAM-ENSA.com d'après CP