SANTÉ & FORME » Actus, Nouveautés...

Le sel au banc des accusés

Publié le 24-09-2010
Le sel au banc des accusés
Il faut impérativement en réduire sa consommation afin d'améliorer notre santé

Si les molécules qui le composent (le sel c’est du chlorure de sodium NaCl, et c’est 40% de chlore et 60% de sodium) sont indispensables à notre santé, il est à consommer avec modération. Par contre au contraire, une carence en sel peut aussi avoir des effets indésirables tels que la fatigue, les crampes musculaires, une déshydratation, un manque d’appétit, des troubles neurologiques…
En bref le sel est comme pour tous les aliments, il doit être utilisé en quantités raisonnables.  

 
D’après les avis scientifiques de l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments, les besoins quotidiens sont d’une consommation journalière de sodium de 3 à 5 g (environ 8 à 11 g de sel).
Pour une bonne partie de la population, cette consommation est largement supérieure à la dose journalière recommandée et la source principale de sodium dans l'alimentation, à savoir 70 à 75 % de la consommation totale, se trouve dans les aliments transformés.
 

Le sel est partout…
Si l’apport en sel est encore trop important c’est qu’il est présent partout et sous diverses formes :
  • Le sel présent naturellement dans les aliments (fruits de mer, charcuteries, fromages, blanc d’œuf, lait, viande, asperge, betterave, céleri, radis et laitue, certaines eaux gazeuses…),
     
  • Le sel de la salière que l’on rajoute soit lors de la cuisson ou directement dans l’assiette pour « rehausser » le goût de nos plats,
     
  • Le sel ajouté au cours du conditionnement ou de la fabrication de certains aliments et boissons (souvent utilisé comme agent de conservation dans les plats préparés, certaines cantines, certains restaurants et Fastfood), sans oublier,
     
  • Le sel contenu dans les médicaments.
 

Cet article est proposé par : HAMMAM-ENSA