ENFANTS » Leur santé

Polémique autour de...

Publié le 30-03-2007
Polémique autour de...
L'enfant, le jeu, la saleté et les interdits

Le fait de se salir chez l’enfant a toujours été perçu comme acte d’irresponsabilité et de défi, cependant une approche équilibrée minimisant les contraintes et les interdits, s’avère nécessaire pour le développement de sa personnalité et son interaction sociale.    
 
 
De nombreuses activités nécessaires à notre croissance, à notre développement, à notre bien-être ou à notre bonheur impliquent le fait de se salir.Mais,généralement, la saleté revêt un aspect négatif. Elle est souvent synonyme de basse position sociale et d’échec, et parfois même d’irrespect. Cependant, le contact avec le monde sale et risqué se révèle indispensable, chez l’enfant ou l’adulte. On a en effet besoin de se salir pour vivre de façon équilibrée.
 
L’exposition à la saleté peut elle être quelque chose de bien ?A première vue, l’idée que la saleté «a du bon» semble paradoxale. Mais des études et recherches internationales actuelles, dont celle effectuée par le Dr John Richer, Médecin en chef, psychologue clinicien et professeur au département des sciences humaines, à l’Université d’Oxford, Grande Bretagne, viennent de démontrer que le fait de se salir fait partie de la vie saine et accomplie d’un adulte et du développement réussi et heureux d’un enfant.
 
Allons donc jeter un coup d’oeil plus détaillé sur la nécessité et la valeur du fait de se salir, chez l’adulte et l’enfant, en se référant, notamment, à l’analyse et aux recommandations du Dr John Richer.
 

Cet article est proposé par : Promoseven Public Relations

Autres articles que vous pouvez aimer