SANTÉ & FORME » Grossesse

Les méthodes naturelles de contraception

Publié le 14-12-2006
Les méthodes naturelles de contraception
L'ensemble de ces méthodes est basé sur la connaissance et l'observation du cycle féminin.

L’ensemble de ces méthodes est basé sur la connaissance et l’observation du cycle féminin. Il est d’emblée nécessaire de préciser que ces différentes techniques sont très approximatives et ont statistiquement des résultats extrêmement médiocres.
 
La femme n’ovule qu’une fois par mois. L’ovulation, chez une femme normalement réglée, se situe 13 ou 14 jours environ avant les règles suivantes. Il s’agit donc d’essayer de situer cette période et de s’abstenir de tout rapport sexuel afin d’éviter la conception.
 
 
1° L’étude de la glaire cervicale
 
Autour de la période d’ovulation, la femme peut observer des pertes vaginales blanches visqueuses , filamenteuses qui correspondent à la glaire cervicale qui devient plus filante afin de faciliter le passage des spermatozoïdes à travers le col de l’utérus. Elle évitera les rapports en attendant de voir disparaître ces pertes environ 1 semaine à 10 jours. Cette observation nécessite une connaissance parfaite de son propre corps et est donc très aléatoire.
 
 
2° La méthode Ogino
 
Elle consiste à déduire la date d’ovulation en se basant sur la longueur habituelle des cycles mais elle est surtout connue  par le nombre élevé des bébés « Ogino » nom du médecin japonais qui a décrit cette méthode célèbre par ses échecs !
La méthode Ogino consiste à calculer en fonction de la durée des 12 derniers cycles, la période fertile selon l’équation suivante :
PREMIER JOUR : cycle le plus court – 18
DERNIER JOUR : cycle le plus long – 11
Soit pour un cycle de 26 à 32 jours du huitième au vingt et unième jour Cette période de fertilité doit faire exclure tout rapport.
 
 

Cet article est proposé par : Magalie OURIACHI

Autres articles que vous pouvez aimer

Galerie Photo de l'article

    Les méthodes naturelles de contraception