SANTÉ & FORME » Actus, Nouveautés...

Le diabète en Tunisie

Publié le 10-11-2012
Le diabète en Tunisie
Un problème majeur de santé publique

Le diabète, un fléau mondial… avec 366 millions de personnes malades, le diabète est aujourd’hui la 4ème cause de mortalité dans le monde et plus spécifiquement dans les pays en voie de développement. Une maladie fréquente, grave et même mortelle, qui coûte cher pour la santé publique et qui pourtant peut être évitée par des actions de prévention et d’éducation. En 2011, un diabétique mourrait toutes les 7 secondes dans le monde… Et les prévisions ne sont pas réjouissantes puisque l’on annonce 552 millions de diabétiques en 2030 !
 
Un fléau mondial, une pandémie globale… qui n'épargne pas la Tunisie
400 000 malades sont traités en Tunisie, soit près de 3,7% de la population et encore les professionnels de la santé estiment que 50% des diabétiques ne sont pas diagnostiqués... Si les chiffres proviennent d’extrapolations basés sur des études épidémiologiques anciennes (1976, 1997 et 2005), le fait est que le diabète continue de progresser et que l’on estime que près de 2 millions de personnes seront diabétiques en Tunisie en 2020 !

Mais qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète est une véritable épidémie. Cette maladie chronique et évolutive touche chaque année de plus en plus de personnes. « Chaque 2 secondes on dénombre 2 nouveaux patients dans le monde » a précisé le Pr. Leïla Hachmi-Ben Salem (vice-présidente de la Société Tunisienne d’endocrinologie et des maladies métaboliques).
Il existe en fait deux types de diabètes :
  • Diabète de type 1 lié à l’hérédité. Diabète dit « insulinodépendant », il est dû à l’absence de sécrétion d’insuline et est rencontré plus fréquemment chez les enfants.
     
  • Diabète de type 2 lié à l’environnement (surpoids, obésité…). Il est fréquent principalement chez les adultes (entre 40 et 59 ans) mais est de plus en plus recensé aussi chez les jeunes. En Tunisie, 10% de la population serait atteinte de ce type de diabète.
Dans les deux types de diabète, une glycémie élevée peut être à l’origine de symptômes tels qu’une soif excessive, une envie fréquente d’uriner, une fatigue, des troubles de la vue, une perte de poids et une forte envie de manger.
Et il faut savoir aussi que le diabète est une maladie coûteuse (239 DT pour une prise en charge simple et jusqu’à plus de 24 000 DT pour les cas compliqués et ces chiffres datent de 2004...) et dont on ne guérit pas. On est diabétique à vie.
 
 
Quelles sont les conséquences habituelles du diabète ?
Avec le temps, le diabète peut endommager le cœur, les vaisseaux sanguins, les yeux, les reins et les nerfs. 50% des diabétiques meurent d’une maladie cardio-vasculaire (principalement cardiopathie et AVC - Accident vasculaire cérébral). Si la circulation sanguine est touchée les malades peuvent êtres sujets à des ulcères des pieds(qui peuvent mener à l’amputation des membres), devenir aveugles (environ 2% des malades deviennent aveugles et 10% présentent des atteintes visuelles graves au bout de 15 ans de diabète). Autre conséquence, 10 à 20% des diabétiques meurent d’une insuffisance rénale.  
Jusqu’à 50% des diabétiques sont sujets à des fourmillements, douleurs, engourdissements ou faiblesses au niveau des pieds et des mains signe de lésions nerveuses.
En il faut savoir que le risque général de décès chez les diabétiques est au minimum deux fois plus important que chez les personnes qui n’ont pas de diabète.
 
 
Comment agir ? Prévention - Diagnostic - Traitement
  • Prévention pour ne pas arriver à la maladie. C’est le fameux « Manger – Bouger ». Et bien c’est la meilleure manière d’agir. Un régime alimentaire sain sans tabac, doublé d’une activité physique régulière (30 min. par jour) pour atteindre ou maintenir un poids normal, il n’y a pas mieux pour prévenir ou retarder l’apparition du diabète de type 2. D’ailleurs ces consignes sont bonnes aussi pour prévenir à peu près toutes les maladies ;-)
    Apprenons aussi à lire les étiquettes et à ne pas consommer trop sucré, trop gras ou trop salé. Les bonnes habitudes doivent être données dès le plus jeune âge.
     
  • Diagnostic pour pouvoir traiter. L’idéalest un test précoce (contrôle de la glycémie par un test sanguin relativement peu coûteux).
  • Traitement pour éviter les complications. Le traitement du diabète impose l’abaissement de la glycémie et la réduction des autres facteurs de risque de lésion des vaisseaux sanguins pour éviter les complications. Les personnes atteintes de diabète de type 1 ont besoin d’insuline; celles atteintes de diabète de type 2 peuvent être traitées par une médication mais peuvent également avoir besoin d’insuline.
C’est pour répondre à toutes ces problématiques que sont nés en Tunisie deux structures :
  • L’Association « Tawhida Ben Cheïkh pour l’aide médicale » à La Manouba. L’Association organise des actions visant à récolter des fonds pour agir contre la maladie.
  • L’Amicale des diabétologues qui a mis en place la « Maison du Diabète » à Tunis (inauguration le 14 Nov. 2012). A Sfax elle fonctionne depuis 2 ans et prochainement une nouvelle sera mise en place au Kef.
 

AGISSONS AUJOURD’HUI - PROTEGEONS NOTRE FUTUR
Et surtout, faites passer le message !
 
 
 
Photos ci-dessous : Conférence de presse le 9 Nov. 2012 pour l’annonce des actions organisées dans le cadre de la Journée mondiale du diabète 2012 en Tunisie. Avec de gauche à droite : Pr. Leïla Hachmi-Ben Salem (vice-présidente de la Société Tunisienne d’endocrinologie et des maladies métaboliques), Pr. Nejib Ben Abdallah (président de l’amicale de diabétologues de Tunisie), Dr. Safia Bouzid (Présidente de l’Association Tawhida Ben Cheikh pour l’aide médicale - Médecin généraliste de libre pratique) et Mme Nouria Choky (DG Novo Nordisk) et au pupitre Mmes Hend Bouzgara (Novo Nordisk Tunisie) et Nouria Choky (DG Novo Nordisk).
 
 
 
Et pour en savoir encore plus…
  • Le diabète correspond à une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang. La maladie se définit par un taux (glycémie à jeun) supérieur ou égal à 1,26 g/l (mesuré à 2 reprises). Ce taux est régulé par l'insuline, hormone sécrétée par le pancréas.
     
  • 14 Novembre -  Journée mondiale du diabète - Lancée en 1991 par la Fédération Internationale du Diabète (FID) et soutenue par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la Journée mondiale du diabète est une réponse à l’escalade de l’incidence du diabète dans le monde. Elle est aujourd’hui célébrée dans le monde entier par les 190 associations membres de la FID dans plus de 160 pays dont la Tunisie. Groupe FB ou www.WorldDiabetesDay.org
     
  • Association Tawhida Ben Cheikh – Depuis le 14 Février 2012.  L’Association ainsi nommée en hommage au Dr. Tawhida Ben Cheikh, (1909-2010) 1ère femme bachelière tunisienne (en 1928), 1ère  femme médecin en Tunisie, dans le monde arabe et en Afrique, travaille principalement sur la prévention et le dépistage dans la région de Tozeur, Nefta. Un travail sur le terrain avec des caravanes. 
    Si le Dr. Safia Bouzid (Médecin généraliste de libre pratique - Présidente et 1er membre fondateur de l'Association), mène une bataille contre le diabète, l'Association est polyvalente et s'interesse aussi aux autres maladies. Lire notre article ou voir leur Groupe FB 
     
  • L’amicale des diabétologues – Février 2012 avec les « Maisons du Diabète » visant à promouvoir la prise en charge du diabète. L’amicale nous prépare pour 2013 un calendrier d’actions dans les régions (information, dépistage…).  L’amicale souhaite aussi travailler sur la mise en place de protocoles pour réaliser des études épidémiologiques nationales sur des bases scientifiques en partenariat avec le Ministère de la Santé et les laboratoires pharmaceutiques. Des études indispensables dont le coût est estimé au minimum 400 millions de DT.
     
  • Novo Nordisk est une entreprise de santé leader mondial dans le traitement du diabète forte de 89 années d’innovations. Créé en 1989, la société, dont le siège est au Danemark, emploie environ 33 300 collaborateurs dans 75 pays et distribue ses produits dans plus de 190 pays dont la Tunisie. Novo Nordisk, c’est 30 ans au service des diabétiques en Tunisie et un partenariat actif avec des associations locales (Association Tawhida Ben Cheikh, Amicale des diabétologues…)
    www.novonordisk.com Site officiel (en anglais)
     
  • International Diabetes Federation - www.idf.org

Cet article est proposé par : HAMMAM-ENSA

Autres articles que vous pouvez aimer

Galerie Photo de l'article

    Le diabète en Tunisie Le diabète en Tunisie Le diabète en Tunisie

    Le diabète en Tunisie Le diabète en Tunisie